Les maisons de l’Emploi : Structures essentielles de la politique publique territoriale de l’emploi

 

Le 5 novembre dernier, nous avons examiné le budget 2021 de la mission « Travail et emploi ». Ce fut l’occasion pour moi de revenir sur la nécessité d’allouer des crédits spécifiques aux Maisons de l’emploi.

En effet, chaque année depuis 2017, le projet de loi de finances ne prévoit pas de crédits pour subventionner le fonctionnement des maisons de l’emploi.

Pourtant, ces structures mises en place par Jean-Louis Borloo dans la loi de cohésion sociale de 2005, ont démontré qu’elles étaient un acteur essentiel au niveau territorial. Elles ont pour but de coordonner les structures locales dans l’accompagnement des politiques de l’emploi.  Nous devons faire confiance aux acteurs de terrain et leur donner les moyens de leurs missions.

Afin de stabiliser les financements de l’Etat dont bénéficient les Maisons de l’emploi, j’ai déposé un amendement qui propose de maintenir à leur niveau voté pour 2020, les crédits qui leurs sont alloués dans le cadre du projet de loi de finances, soit un montant de 5 millions d’euros.

Cette idée fût partagée par une large majorité des groupes politiques présents à l’Assemblée nationale. Cet amendement a été adopté et je m’en réjouis ! Cela témoigne de la reconnaissance du travail accompli par ces structures.

Madame la députée Marie-Christine Verdier-Jouclas, rapporteure sur le projet de loi de finances pour 2021, a notamment annoncé qu’une mission flash serait mise en place afin de travailler sur un modèle pérenne et éventuellement sur un budget dédié.

Vous pouvez compter sur mon engagement pour défendre nos structures locales de l’emploi ! 

Retrouvez mon amendement ci-dessous: 

Partager sur facebook
Partager
Partager sur twitter
Partager
Partager sur linkedin
Partager